Organiser un trek en Inde, Nepal, Tibet

trek-au-laddakhIl y a beaucoup de choix. Votre décision dépendra du temps dont vous disposez, de jusqu’où vous souhaitez aller et du niveau de difficulté que vous voulez. Certains des treks les plus reculés dans les terres nécessitent un permis spécial, mais les agences de trek peuvent facilement s’en occuper en un ou deux jours.

Un trek au Ladakh peut varier à l’infini, beaucoup vous emmènent dans des endroits reculés et peuvent largement dépasser les 3 semaines.

Le Ladakh est un district situé dans l’extrême Nord de l’Inde, plus précisément dans l’état du Cachemire. Les principales villes de ce disctrict sont Leh et Kargil, qui se trouvent respectivement à 3500 et 2800m d’altitude. Toute cette région se trouve dans la chaîne himalayenne. Le Ladakh est une partie de l’Inde très différente du reste du pays puisque très proche du Tibet. Preuve en est le surnom de “Petit Tibet” fréquemment donné à cette région !

Contrairement au reste de l’Inde, cette région a l’avantage de ne subir aucune mousson durant l’année. Ainsi, lorsqu’en plein été, l’Asie toute entière est arrosée de trombes d’eau, le Ladakh est épargné. De ce fait, la région est très aride et pauvre en flore.

Voici une liste des treks au Ladakh les plus populaires :

  • Markha Valley Trek (6-7 jours) : Il combine parfaitement les randonnées et les rencontres avec les locaux. Il permet de dormir directement chez l’habitant et de découvrir leur culture. Je trouve que cette alliance est vraiment idéale. Le Markha Valley Trek est aussi le trek le plus populaire et peut s’avérer bondé en haute saison (juillet et août). Si vous voyagez au Ladakh en haute saison, n’oubliez pas cette information et essayez de choisir un trek moins populaire pour éviter les sentiers et hébergements bondés de voyageurs.
  • Hidden Valleys of Ladakh, Zanskar Range (5-6 jours avec possibilité d’extension) : Ce trek vous emmène jusqu’à Zanskar Range en traversant des villages et des vallées. Du matériel de camping est indispensable puisqu’il est impossible de dormir chez l’habitant tout au long du trek.
  • Nubra Valley (2-3 jours) : Ce voyage correspond plus à une balade qu’à un trek et inclut une expérience à dos de chameau. J’ai entendu dire que c’était vraiment beau, alors pourquoi ne pas l’ajouter en plus d’un trek si vous disposez de quelques jours supplémentaires dans la région ?
  • Kharnak trek (15 jours) : Ce trek commence comme celui de Markha Valley mais continue plus loin vers le sud pour une semaine supplémentaire. Un guide local m’a affirmé qu’il s’agissait de son trek préféré.
  • De Rumtse à Tsomoriri (7-8 jours) : C’est le trek préféré d’un autre guide à qui j’ai parlé grâce à la beauté des lacs et les rencontres avec les bergers tout au long de la route. Ce trek est d’ailleurs sur ma liste pour un futur voyage.

campement-trek-himalaya

Faire un trek avec ou sans guide ?

Les treks les plus difficiles nécessitent d’être accompagné d’un guide. D’autres comme le Markha Valley Trek peuvent être faits en toute indépendance (sans guide) parce la route est bien définie et que l’on y croise régulièrement des villages pour la nuit. C’est l’une des décisions importantes pour la préparation de votre voyage : partir avec ou sans guide ?
Prenez en compte plusieurs facteurs : votre budget, votre expérience, votre habilité à lire des cartes, sans oublier le climat.

Être accompagné d’un guide local permet de découvrir la région tranquillement, sans se soucier d’être sur la bonne route.
J’ai rencontré des voyageurs ayant traversé des parties du Ladakh sous une tempête de neige qui était arrivée d’un seul coup. Sans l’aide de leur guide, il n’aurait jamais pu retrouver leur route.

D’ailleurs, pendant mon trek j’ai croisé deux personnes en chemin qui faisaient le même trek sans guide, et qui m’ont avoué que sans l’aide de mon guide, ils auraient dû faire demi-tour.

L’un des guides m’a aussi donné pas mal d’informations sur la culture et les traditions tout au long du trek. Je lui ai posé des questions sur sa vie et le fait qu’il ait grandies dans un village reculé. Il m’a aussi servi d’interprète et m’a permis d’avoir des conversations avec les familles chez qui nous restions et les personnes croisées sur le chemin.

  4 réflexions sur “Organiser un trek en Inde, Nepal, Tibet

  1. 25 novembre 2014 à 12 h 30 min

    Bonne lecture à tous !

  2. 25 novembre 2014 à 21 h 09 min

    Bonjour, j’ai créé un média colaboratif : Nomad.Press, pour permettre aux voyageurs de partager leurs articles. Le site est en phase final de développement et j’aimerais commencer à l’alimenter, vos articles me plaisent et j’aimerais vous inviter à les partager.
    Si vous aimez l’idée vous pouvez créer un compte auteur pour les ajouter et les géo-localiser sur la carte en page d’accueil. C’est ouvert à tous.
    Le site détecte automatiquement votre position dans le monde et vous propose les articles des auteurs qui ont voyagé dans cette région.
    Si vous voulez en savoir plus : http://nomad.press/concept/
    Ou contactez moi par E-mail.
    Qu’en pensez-vous ?
    Thibaud

    • 26 novembre 2014 à 19 h 45 min

      Je trouve cette idee excellente. Je compte developper davantage mon blog et par la suite je pourrais mettre ma pate à votre plateforme pour voyageurs.

  3. Chantal
    16 janvier 2016 à 15 h 08 min

    Peut-on faire un trek qui relie le nord de l’Inde et le Tibet?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :